Réponses et adaptations des organismes profonds

Animateurs : Rémi Dulermo LMEE et Lénaïck Menot LEP

L’adaptation est une caractéristique physique, chimique et/ou comportementale permettant à une espèce de survivre dans son environnement. Elle peut être qualifiée de changement ou processus de changement par lequel une population devient mieux adaptée à son environnement en termes de sélection naturelle, par l’acquisition de nouveaux caractères génétiques.

La réponse est le processus via lequel un organisme réagit à un stimulus, et cette dernière est donc rapide et réversible.

 Ainsi, nous essayons de comprendre comment les facteurs (a)biotiques favorisent les évolutions moléculaires (protéines...), génomiques (variations génétiques et plasticité phénotypique) et démographiques (reproduction et/ou flux génétique différentiel, transfert horizontal de gènes, biogéographie) permettant l’adaptation de la vie aux conditions parfois extrêmes des environnements marins profonds.

Également, nous nous interrogeons sur la façon dont les organismes marins profonds font face aux stress environnementaux et nous envisageons de décrypter les mécanismes moléculaires, métaboliques et comportementaux impliqués dans la réponse aux changements naturels et anthropiques du milieu.

Afin d’aborder les différents questionnements de ce thème, l’unité peut s’appuyer sur différents modèles biologiques comme des :

  • holobiontes (coraux d’eaux froides, des crevettes vivant près des sources hydrothermales comme Rimicaris exoculata)
  • populations microbiennes (par exemple les bactéries, les Archaea et leurs éléments génétiques mobiles (EGM) associés)
  • espèces procaryotiques modèles (Thermococcus barophilus, Pyrococcus abyssi …) jusqu’aux molécules (protéines, métabolites)

En fonction de ces échelles cellulaires et moléculaires et les modèles de choix, nous disposons d’outils dédiés et variés afin de répondre à nos différentes questions scientifiques (Fermentation, Fish, metabarcoding, génétique, transcriptomique, protéomique, biophysique, imagerie in situ …).